La ferme des Senteurs du Claut

Ancien moulin des Senteurs du Claut

Sylviane et Alain sont les créateurs de la ferme des Senteurs du Claut.

Ils sont tombés amoureux du lieu en 1996 cela a fait 24 ans en 2020. Un paysage à couper le souffle, une bâtisse en pierre à rénover, c’est un ancien moulin à huile abandonné depuis la première guerre mondiale.

Ils décident de changer de vie et de se retrousser les manches en 1996 et réhabilitent le moulin, construisent la distillerie, imaginent et commandent un alambic, font renaitre cette terre inexploitée depuis plus de 60 ans !

L’alambic est livré et posé en 1998, cet alambic imaginé par Alain est utilisé pour la première fois pour distiller du Laurier noble…

Au fil des ans, à la sueur de leur front, l’oliveraie est restaurée, les terres sont cultivées pour y installer des plantes aromatiques et médicinales.

Les Senteurs du Claut deviennent une ferme éthiquement et économiquement acteur du territoire.

Reconnues pour la qualité de leurs produits, les Senteurs du Claut se font connaitre y compris à l’étranger.

En 2005, Sylviane complète la gamme de produits en développant la cosmétique naturelle (baume, savons et macérâts solarisés).

Sylviane et Alain sont arrivés avec brio à faire de leur passion leur métier, ils s’étaient fixés comme objectifs, la qualité (plutôt que la quantité), l’éthique, l’accès de ce soin alternatif à tous et surtout le respect et l’amour pour la Terre !

Le G.A.E.C.

Christophe et Véronique, Alain et Sylviane

En 2009 Alain transmet son expérience et son savoir faire à Christophe, 2 ans de transmissions quotidiennes. Cet apprentissage, de la gestion et du suivi des cultures, des cueillettes, et des distillations aboutit à une passation de responsabilités fin 2010, avec la création du GAEC.

La mise en commun des terres de Sylviane et Christophe porte à 5.5 ha la surface cultivée en bio.

En 2016, le GAEC achète une partie des terres de Sylviane et Alain et se lance dans de lourds travaux de réhabilitation d’une ruine. Qui deviendra en 2018 le nouveau « siège » du GAEC avec : une cave de stockage , un bureau, un laboratoire de transformation et de flaconnage, une salle de réunions et une petite boutique.

En 2018 et ce durant un an, Sylviane transmet à son tour son savoir à Véronique qui prendra la succession en 2019 en s’associant à Christophe.

Nous souhaitons une belle retraite, et de beaux jours heureux à nos pionniers motivés et engagés !